Lampe Tripode, 1954

Lampes de table Serge Mouille

Plafonnier deux bras fixes, 1959

Plafonnier trois bras pivotant, 1958

Plafonniers Serge Mouille

Lampadaire trois bras pivotants, 1952

Lampadaire droit, 1953

Lampadaires Serge Mouille

Applique trois bras pivotants, 1954

Applique deux bras pivotants dont un courbe, 1954

Applique deux bras droit pivotants, 1954

Applique un bras courbe pivotant, 1954

Applique un bras droit pivotant, 1954

Applique un bras double rotule, 1958

Appliques Serge Mouille

Avant de créer ses célèbres luminaires, Serge Mouille (1922-1988) fut un enfant précoce et surdoué qui intégra l'école des Arts Appliqués à Paris à 13 ans seulement. Il s'y initia au travail du métal au marteau sous la férule de son maître Gabriel Lacroix et entame dans la foulée une carrière d'orfèvre chez Hénin et Cie. Après guerre, il couplera les métiers d'enseignant aux Arts Appliqués et d'artisan indépendant pour diverses maisons d'orfèvrerie parisiennes.
 
La carrière de créateur de Serge Mouille naît en 1951 de sa rencontre avec Jacques Adnet (dont le fabriquant danois Gubi réédite aujourd'hui plusieurs oeuvres), alors directeur de la Compagnie des Arts Français, qui lui demande de créer un "grand luminaire" pour ses clients d'Amérique du Sud. Serge Mouille imagine alors les désormais célèbres lampadaire à trois bras et lampadaire droit, qui inaugurent la série des Formes Noires à laquelle il doit aujourd'hui sa réputation mondiale.
 
La reconnaissance critique et le succès commercial viennent en 1956, grâce à la galerie de Steph Simon, boulevard Saint Germain, qui expose les luminaires de Serge Mouille en compagnie des oeuvres de Jean Prouvé, Charlotte Perriand, Isamu Noguchi et quelques autres figures marquantes du mouvement de l’intégration fonctionnelle pour l’aménagement intérieur.
 
Désireux d'exploiter les nouvelles possibilités formelles offertes par le néon, qui vient juste d'apparaître, Serge Mouille crée en 1962 la série des Colonnes lumineuses, qui provoque l'incompréhension et se vend mal. Déçu, il arrête sa production de luminaires en 1963 et se consacre entièrement à l'enseignement.
 
Les Éditions Serge Mouille (ESM) sont nées de la rencontre de sa veuve, Gin Mouille, et de  Claude Delpiroux, en 1999. Installées tout près du village de Monthiers, dans le sud de l’Aisne, où Serge Mouille avait son atelier, les Editions Serge Mouille ont repris la fabrication de ses luminaires en respectant autant leurs formes, couleurs et dimensions que leur procédé de fabrication artisanal, Serge Mouille ayant toujours refusé d'opter pour la production industrielle afin de conserver à ses lampes l'aspect particulier du martelage à la main, qu'il avait appris à l'aube de son adolescence en compagnie de Gabriel Lacroix. 
 
La collection de ESM comporte aujourd'hui 35 modèles, répartis en lampadaires, appliques murales, plafonniers et lampes de bureau, déclinés en noir et en blanc. Chaque modèle est fait à la main, numéroté et accompagné d'un certificat d’authenticité. En cas de doute sur l'authenticité d'une pièce, n'hésitez pas à consulter ESM pour l'authentifier.

Éditions Serge Mouille

 

Appliques, Plafonniers, Lampadaires, Lampes de table

décoration 
campagnes 
mode 
moins cher ailleurs ?
nous vous offrons le même prix -5%
 
> écrivez-nous
mobilier 
 
luminaires 
pro 
soldes